IMG_0576

 Le jour où il est sorti du coma, Rick s’est demandé s’il n’était pas en plein cauchemar. Autour de lui, tout a changé : les morts ne meurent plus, mais passent leur temps à dévorer les derniers humains. Rick est entouré de zombis, tout simplement. Son obsession : retrouver sa femme et son fils. En espérant qu’ils ont survécu dans ce monde devenu fou… D’une grande humanité, "Walking Dead" se distingue par le soin apporté aux personnages, par ses dialogues et ses qualités d’écriture.

 ***

Oh pétard, si on m'avait dit qu'un jour je deviendrais accroc à une série BD avec des zombis, j'aurais rigolé gentiment... et pourtant, me voilà, à dévorer les Walking Dead tome après tomes, le souffle court, et je me régale ! Bien loin des clichés et des préjugés que l'on peut avoir sur les "trucs de zombis" (qui à priori ne sont pas du tout ma tasse de thé... A savoir cependant que, après les vampires, les morts-vivants arrivent en force dans les romans, au ciné, en feuilleton...*), cette série est fichtrement intelligente, juste, et bourrée d'humanité (dans ce qu'il y a de meilleur... et de pire)... Rien n'est tout noir ou tout blanc. Les gentils peuvent basculer vers des actes déments, tout est possible dans ce monde revenu à l'état sauvage, brutal, instinctif, mais l'humanité est bien là. Les émotions, l'espoir et surtout cette envie féroce de se raccrocher à ce qui reste de civilité chez les survivants. C'est passionnant, prenant, impossible de s'arrêter : en refermant le tome 8, j'ai réalisé que j'avais cessé de respirer, j'ai repris mon souffle et j'ai enchaîné, encore... Par contre, à ne clairement pas laisser trainer avec des loulous de moins de 15 ans dans les parages...

 

 

* Walking dead est adaptée en série TV actuellement, sous le même nom.