photo 4

photo 1

photo 3

photo 2

 

 Quand le petit Nèg' est arrivé dans le domaine, personne ne comprenait ce qu'il disait, et il a préféré se taire. Finalement, quand il a raconté comment il avait quitté les Antilles pour atterrir là, en Amérique, et s'enfuir du bateau, ça a réveillé l'histoire de Vieux George, celui qu'on appelait Kojo sur la terre d'Afrique où il était né. Jonas, le tonnelier du domaine, lui, était venu d'Angleterre dans les bagages de son père, avec sa caisse à outils. Dans son atelier, le petit Nèg' allait apprendre à lire et à vivre dignement. Il allait aussi recevoir un métier... et un surnom, son futur nom d'homme libre : Catfish. Sincère et sensible, le récit de la vie de Scipio Catfish est un parcours aventureux vers la liberté, émaillé des portraits de figures hautes en couleurs... Il fallait la plume et les pinceaux de Maurice Pommier pour rendre à ces personnages ce que l'esclavage et l'exploitation leur refusèrent : un visage, une histoire, la mémoire d'une vie digne où s'est réfugiée l'humanité d'un monde inhumain.

Voici comment Maurice Pommier nous parle de la naissance de Catfish : "Cette histoire de l’esclavage me hante depuis une vingtaine d’années, mais je n’arrivais pas à m’en débarrasser dans un récit. Toutes les choses que je voulais raconter s’accumulaient, par bribes, mais ça restait coincé dans ma tête. Le Petit-Nèg’, qui s’échappait d’une plantation des Antilles pour se retrouver en Amérique, était bien là, mais son histoire m’échappait encore. Et puis, un jour (une nuit, plutôt !), j’ai vu le Vieux George, qui tombait sur lui en nourrissant les cochons. J’ai compris que ce personnage était la clef de l’histoire, alors je l’ai vite dessiné comme je le voyais, là, avec ses seaux de pâtée… Mais il a encore fallu cinq ans pour en arriver à faire ce livre ! "

 

***

 

Voilà un grand album. Grand par son contenu forcément intéressant, grand par son texte simple, fort et émouvant, grand par ses illustrations délicates, poétiques, brutes et ciselées, grand par sa facture, avec cette magnifique couverture en ombres chinoises sur fond de lumière de soleil couchant...

C'est vraiment un livre magnifique que nous offre là Maurice Pommier.

L'histoire de Catfish est une merveille, idéale pour aborder l'esclavage avec les enfants, mais c'est aussi une grande aventure humaine... J'ai adoré découvrir les histoires du Petit Nèg', de Georges et de Jonas... J'ai - curieusement ou non - eu le même plaisir qu'à ma lecture du phénoménal roman Racines de Alex Haley. Ce dernier est clairement un roman pour adulte (bien que je l'ai lu vers l'âge de 12 ans si mes souvenirs sont bons), quand Catfish est à priori destiné à la jeunesse... Cependant, je défies quiconque, adulte, de ne pas tomber amoureux de cet album...

Les mots, les illustrations de Maurice Pommier sont à la fois humbles et enchanteurs, magnifiques de précision et de soin... Moi qui ait eu la chance d'entendre Maurice Pommier raconter des histoires, je rêverais de l'entendre nous raconter celle-ci de vive voix ! Car Maurice, dans la vie comme dans ses livres est un merveilleux (ra)conteur...